Le bœuf limousin, une race de prestige...

Avec ses qualités exceptionnelles, il est un fleuron de l'élevage bovin…

Le bœuf limousin jouit d’une grande renommée pour la qualité de sa viande issue d’une tradition d’élevage reposant sur la production herbagère et le savoir-faire des éleveurs…

 

 Crédits photo : CBBC

Tout ouvrir | Tout fermer

Rustique et résistant, le bœuf limousin est une race bovine française apparue à la fin du XVIIe siècle dont les éleveurs ont parfaitement maîtrisé la sélection génétique pour la production de viande. En dépit d’un ralentissement de l’élevage causé parla Première guerre mondiale, cette race bouchère a retrouvé son essor et sa notoriété à partir de 1960, aboutissant au Label Rouge « Bœuf Limousin » en 1988. Elle est également couronnée de deux autres labels : « Limousin Junior » (1990) pour les animaux plus jeunes et « Veau Fermier du Limousin » (1992), également IGP (1996). Race d’un grand format (750 kg et 135 cm au garrot pour la femelle, 1100 kg et 145 cm au garrot pour le taureau), elle présente une robe couleur froment vif, des auréoles plus claires autour des yeux et du mufle, des cornes arquées vers l’avant légèrement relevées à leur extrémité, un front large orné d’un chignon touffu, une poitrine profonde, un arrière-train musclé, une culotte épaisse. Sa viande d’un rouge soutenu, tendre et maigre, d’une grande finesse de grain et délicatement persillée, offre une onctuosité et une « jutosité » remarquables, en particulier grillée au barbecue…

Elevé à l’herbe et au foin des prairies limousines, au sol riche en matières organiques et bien arrosé, le bœuf limousin a élargi son bassin de production (sud de la Vienne, est de la Charente, nord-est de la Dordogneet cantons limitrophes du Limousin). Bénéficiant d’une conformation de carcasse inégalée et d’un rendement de désossage bien supérieur à la moyenne (70% de muscles et pièces nobles), la limousine est abattue de 28 à 108 mois pour les génisses, à moins de 108 mois pour les vaches et de 30 à 84 mois pour les bœufs. En 2011, ce sont 14 770 animaux qui ont été labellisés « bœuf limousin » et leur viande distribuée exclusivement en France (421 points de vente). Surnommée « moule à veaux » pour ses vêlages aisés (99% de réussite), sa grande fertilité et ses veaux vigoureux, cette race allaitante réputée dont les reproducteurs sont très exportés, est présente dans plusieurs régions de France et plus de 80 pays… (sources : CREPAL, Limousin Promotion)

« Né, élevé et abattu en Limousin, ce bœuf est l’une des viandes les plus agréables en termes de rentabilité, de couleur, de saveur, de tendreté et surtout de goût, explique M. Franck Maffioli, responsable du rayon carcasses de la société Eurodis. Elle représente environ 10 % de nos ventes de carcasses de bœuf et nous la vendons en demi-bête ou entière (très peu de découpe) aux détaillants bouchers... ».

Séverine Littière