La pomme du Limousin, un péché de gourmandise…

Ce fruit délicieux se savoure cru ou cuit, en toute saison...

Seule pomme française AOP (depuis 2007), elle offre une étonnante aptitude à la conservation, une qualité liée à son terroir…
 

Crédits photo : Photothèque Pomme du Limousin AOP

 

Tout ouvrir | Tout fermer

Arrivées en France avec les Romains, les pommes ont trouvé en Limousin une terre d’accueil aux conditions optimales pour leur culture (altitude, climat, sols…). Dotés d’une réelle vocation fruitière, les plateaux de cette région situés entre 300 et 500 mètres (sols cristallins légers, profonds, naturellement humides) ont accueilli de multiples variétés. Nouvelle venue des USA, la golden a intégré les vergers du Limousin en 1950 à l’initiative de deux arboriculteurs visionnaires, André Michon et Guy Chauffaille, qui ont ensuite largement contribué à fédérer les arboriculteurs et producteurs de pommes en coopératives fruitières, constituant une véritable dynamique de production. Issue de la variété « golden delicious », la pomme du Limousin se reconnaît à sa forme allongée (calibre minimum de 65 mm), sa couleur blanc-vert à jaune, présentant parfois une face rosée. Cette « pomme d’or » offre une chair blanche et ferme, une texture croquante et juteuse, un goût équilibré, sucré et acidulé…

La récolte s’effectue généralement entre le 15 septembre et le 10 octobre. Les fruits sont cueillis à la main et déplacés dans l’eau au long de la chaîne de conditionnement pour éviter les chocs. Si autrefois, les pommes étaient conservées naturellement en cave de septembre à mai, de nos jours, elles sont d’abord conservées au froid sans additifs (jusqu’au 15 décembre) puis placées ensuite sous atmosphère contrôlée permettant leur consommation tout au long de l’année. L’aire de production (soit 3 300 hectares) s’étend sur la Corrèze(53%), la Dordogne(30%), la Haute-Vienne(16%) et la Creuse(1%). La pomme du Limousin représente 100 000 tonnes (soit 7 % de la pomme française) dont moins de 10% sous AOP. Elle est exportée pour moitié vers l’Espagne, le Benelux, l’Angleterre, la Russie… Pomme « à couteau » et à cuire, elle est délicieuse avec le foie gras, le boudin noir, les viandes et gibiers, en desserts (tartes, chaussons, charlottes, compotes… et autres pâtisseries). (sources : AOP Pomme du Limousin)

En 2010, Rungis a reçu 11 978 tonnes de pommes golden (toutes variétés confondues). Pour M. Serge Mouneyrac, directeur commercial de la société Mouneyrac Frères « la golden du Limousin est connue du consommateur et reste une référence leader parmi les pommes golden. Fruit de qualité et homogène tout au long de la campagne, elle représente la majorité de nos ventes en golden soit 1 200 tonnes / an et destinées surtout aux détaillants, cours des halles spécialisés et gens de marché… ».


Séverine Littière