Centre

Dossier rédigé par Rungis Actualités en Février 2012

Tradition et modernité

Forte d'une tradition agricole et industrielle, tournée vers la modernité et l'innovation, la région Centre est également réputée pour ses terroirs et son patrimoine gastronomique…

Avec une superficie de 39 150 km2, la région Centre constitue l'une des plus vastes régions françaises. Regroupant six départements - Cher (18), Eure-et-Loir (28), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Loir-et-Cher (41) et Loiret (45) - elle est limitrophe des régions Auvergne, Bourgogne, Ile-de-France, Limousin, Basse et Haute Normandie, Pays de la Loire et Poitou-Charentes… La région Centre se situe au 10e rang national avec une population de 2 527 000 habitants et sa densité de population est plus forte sur l'axe ligérien où réside la moitié des habitants. Orléans (préfecture de région et chef-lieu du Loiret) et Tours, (chef-lieu de l'Indre-et-Loire) ont plus de 100 000 habitants. Elle s'ordonne de part et d'autre de la vallée de la Loire, se présentant comme un vaste golfe sédimentaire où dominent plaines et plateaux. Les riches zones limoneuses du Nord (Beauce, Drouais, Thimerais) s'opposent aux plateaux argileux de la Touraine, calcaires de la champagne berrichonne et aux dépôts argilo-sableux de la Sologne.

 

Riche en cours d'eau, la région Centre est traversée d'est en ouest par la Loire, le plus long fleuve de France (1013 kms). Elle compte 25 400 kms de rivières et plus de 2 800 lacs et étangs (en Sologne et dans la Brenne, reconnue comme zone humide d'importance internationale…) et abrite trois grands parcs naturels : Brenne, Loire-Anjou-Touraine, Perche… Il existe une grande diversité de paysages et de milieux naturels : forêts et forêts alluviales, étangs, pelouses calcicoles sèches, landes, tourbières, bancs de sable… La forêt couvre près d'un million d'hectares dont la Sologne, la forêt du Perche et la forêt d'Orléans (plus grande forêt domaniale de France avec 35 000 ha). Les essences dominantes sont réparties entre feuillus (chêne, peuplier…) et résineux (pin sylvestre, douglas, sapin…).

 

Tout ouvrir | Tout fermer

L'économie de la région Centre est traditionnellement industrielle et agricole. L'industrie regroupe 17% des emplois salariés et génère encore une part importante du PIB grâce à plusieurs secteurs (pharmacie, cosmétique, chimie, automobile, armement, industrie électrique et du caoutchouc…). La région Centre s'est aussi dotée de plusieurs pôles de compétitivité de renommée internationale (parfumerie et cosmétique, énergie électrique, industrie du caoutchouc et du pneumatique…). Le secteur tertiaire regroupe 61% des emplois, le commerce 12% et l'agriculture 1%. Très développé, le secteur agroalimentaire concerne plus de 400 entreprises et environ 13 000 personnes pour un C. A. de 4,3 Md€ dont 12,25% à l'export. L'industrie de la transformation du grain et des céréales regroupe 69 établissements et 3 244 employés pour un C. A. de 966 M€ (6% du C.A. national). L'industrie des viandes compte 95 établissements, 2 300 employés et un C. A. de 740 M€. L'industrie laitière dont les deux-tiers de l'activité concerne la fabrication de fromages, compte 41 entreprises et 1312 employés pour un C. A. de 323 M€. Le secteur des boissons concerne 85 établissements, 1100 emplois pour un C.A. de 440 M€. Enfin, l'industrie des fruits et légumes située très majoritairement dans le Loiret, intéresse 30 entreprises et 1110 salariés pour un C. A. de 402 M€… .

Riche de la grande variété de ses terroirs et de ses paysages, la région Centre dispose d'une production agricole performante et diversifiée. La SAU (Surface agricole utile) couvre environ 2,4 millions d'hectares et se situe au deuxième rang des régions françaises. La production céréalière (8 256 000 tonnes) dont le blé (29% de la SAU et 5 135 600 tonnes), mais aussi l'orge, l'escourgeon et le maïs… la place au premier rang européen. Par ailleurs, la production des oléagineux est d'environ 1 274 560 tonnes dont le colza (20% de la surface nationale), le tournesol et les protéagineux (221 850 tonnes). Appelé le « Jardin de la France », le Centre produit quelque 360 000 tonnes de légumes sur une superficie de 12 750 hectares (hors pomme de terre). Les légumes de plein champ sont plutôt cultivés au nord de la région et le maraîchage en majorité au centre. L'Eure-et-Loir valorise environ deux tiers de sa surface en haricots verts, petits pois et pour 45% en oignons (1ere région productrice de France). Environ 75% de la production nationale de poireaux (10 800 tonnes) est réalisée dans le Loir-et-Cher et près de 50% de la production hexagonale de betterave rouge est cultivée dans la région Centre, notamment dans le Loiret… La production de la fameuse lentille verte du Berry (Label Rouge / IGP) représente 31% de la production nationale. Quant à la pomme de terre, la récolte a atteint 575 000 tonnes en 2010. Les autres productions légumières sont l'asperge (2e rang national), la salade, le céleri, le navet, les crosnes, les poivrons et les champignons sylvestres (mousseron, girolle, cèpe, morille…) très présents dans cette région forestière. Cultivés sur 3 900 hectares, les fruits sont également nombreux dans la région, en particulier dans les départements du Cher, Indre-et-Loire et Loiret. Les principales productions sont les pommes (988 000 quintaux), les poires (133 000 quintaux), mais également les petits fruits rouges (467 ha dont 365 ha de cassis), la fraise (13% de la production nationale dont la Mara des bois…), les fruits à noyaux (253 ha dont 205 ha de cerises), les fruits à coque (170 ha). Les productions « bio » sont réparties en majorité dans l'Indre-et-Loire et le Loiret. L'horticulture est très développée en région Centre avec quelque 300 exploitations, le Loiret étant le principal producteur devant l'Indre-et-Loire. Elle figure au 2e rang national pour les pépinières et les jeunes plants, au 3e rang pour les plantes à massifs et au 5e rang pour les plantes en pots. Elle représente 20% de la production nationale de rosiers.

Le Centre ne compte pas parmi les grandes régions d'élevage. Très concentré dans les départements du sud de la région (Cher, Indre), l'élevage bovin représente 630 130 têtes dont 198 070 vaches allaitantes et 64 510 laitières pour une production de lait de 4,5 millions d'hectolitres. L'espèce porcine compte 341 300 têtes dont 113 950 porcelets et 113 000 porcs (50 kg et plus). L'élevage ovin regroupe 190 970 animaux (141 830 brebis mères) et la production de volailles est évaluée à 10,5 millions d'unités. L'élevage caprin (2e rang national derrière Poitou-Charentes) a donné naissance à une tradition fromagère au lait cru. Réparti en majorité dans le département de l'Indre-et-Loire, il compte 153 000 têtes dont 110 000 chèvres femelles pour une production de lait de 753 220 hectolitres (13% du rendement national) destinés en grande partie aux fameux fromages de chèvre au lait cru qui comptent cinq AOC…. Le crottin de Chavignol (AOC 1976, pâte molle au lait entier, petit cylindre plat légèrement bombé de 60 g minimum, 45% MG, recouvert d'une flore naturelle blanche ou bleue)… Le sainte-maure de Touraine (AOC 1990, pâte molle au lait entier de 250 g, cylindre évasé de 16 à 17 cm et 4,5 à 5,5 cm de diamètre, traversé par une paille de seigle pyrogravé au laser indiquant le nom du fromage et le numéro du producteur)… Le valençay (AOC 1998, pâte molle au lait entier en forme de pyramide tronquée de 220 g et de 110 g pour le petit)… Le selles-sur-Cher (AOC 1975, pâte molle au lait entier, tronconique, 2 à 3 cm d'épaisseur, 150 g)… Le pouligny Saint-Pierre (AOC 1972, pâte molle en forme de pyramide de 12,5 cm de haut de 250 g ou 150 g. Produit sur la plus petite zone d'appellation fromagère de France)… Le trèfle (récent fromage de chèvre en forme de trèfle à quatre feuilles, lait cru, pâte fondante et croûte fleurie, salé et cendré en surface)… Par ailleurs, la région produit deux fromages au lait de vache dont le cendré d'Olivet (affiné sous la cendre de charbon de bois, croûte grise…) et la feuille de Dreux (enveloppé dans une feuille de châtaignier, pâte molle à croûte fleurie et fruitée, saveur soutenue…).

Grâce à ses nombreux milieux naturels, le Centre possède une forte tradition de chasse. Les principaux territoires sont la Brenne (grand gibier, gibier d'eau…), la forêt d'Orléans (chasse à courre et petite vénerie, grand gibier…), la Sologne (1ere région cynégétique de France, grand gibier, gibier d'eau…). La chasse du petit gibier s'exerce surtout dans les zones de plaines céréalières et de polyculture (Beauce, Champagne berrichonne, Perche…). Les principaux prélèvements pour le grand gibier concernent le chevreuil, le cerf, le sanglier… Les espèces de petit gibier les plus prélevées sont le faisan, le canard, le pigeon, la perdrix, le lièvre… La région compte 105 000 chasseurs (8% du nombre national), 1 270 sociétés communales, 6 000 chasses privées et 190 groupements d'intérêt cynégétique pour un flux financier de 190 M€. Traversée par la Loire et riche de nombreux étangs et rivières répartis pour l'essentiel entre la Brenne (9 000 ha) et la Sologne (12 000 ha), le Centre est une grande région de pêche avec 102 610 pêcheurs recensés (2010). Parmi les grandes espèces figurent notamment la carpe, le brochet, l'anguille, la truite, le sandre, la perche… Secteur en devenir, l'aquaculture régionale produit environ 3 500 tonnes de poisson par an dont 30% destinés à la consommation et 70% au repeuplement (carpe, gardon, tanche et autres…).

Le vignoble de la région Centre s'étend sur un peu plus de 22 000 hectares et produit 1,2 million d'hectolitres (11e rang national et 2,5% de la production nationale). On compte 81% du vignoble en AOC / AOP (blanc, rouge, rosé, effervescent), 11% en IGP et 8% en SIG (sans indication géographique). Les vins blancs sont majoritaires et comptent pour plus de 50% de la production régionale. Le climat de type océanique et la nature des sols (galets siliceux, limon sableux, galets de silex, grès, calcaires…) font la spécificité et la notoriété de ce vignoble. Les cinq principaux cépages sont le cabernet sauvignon, le gamay, le pinot noir, le côt pour le vin rouge ; le chasselas et le sauvignon pour le blanc. Les appellations les plus réputées de la région sont pour le Cher (sancerre, menetou-salon, quincy…), pour l'Indre-et-Loire (st-nicolas de bourgueil, bourgueil, touraine azay-le-rideau, touraine amboise, chinon, mont-louis, vouvray, crémant de Loire…), pour le Loir-et-Cher (cheverny, cour cheverny, touraine, touraine mesland, côteaux du vendômois…), pour l'Indre (reuilly, valençay…). Environ 670 ha sont cultivés en bio et 590 sont en conversion (Indre-et-Loire, Loir-et-Cher), soit 5% du vignoble régional…

Au pays de Rabelais, la gastronomie n'est pas un vain mot… Riche de ses produits de terroirs et d'un savoir faire ancestral, la région offre de nombreuses spécialités qui font sa renommée… Parmi celles-ci, on peut citer le gibier de Sologne, les volailles (dont la géline de Touraine, le poulet à pattes bleues…), les rillons et rillettes de Tours, l'andouillette de Jargeau, le pâté de Chartres (perdreau ou canard aux truffes et foie gras), le pâté d'alouette de Pithiviers, la tourte aux rognons, la crème de lentilles vertes du Berry, les nombreuses recettes de poissons des lacs et étangs… Les pâtisseries sont également réputées avec la célèbre tarte des sœurs Tatin, le délicieux pithiviers (feuilleté à la frangipane…), les sablés de Nançay, le clafoutis aux guignes… de même que les douceurs comme les pralines de Montargis, le mentchikoff de Chartres (bonbon praliné et enrobé de pâte d'amande…), le nougat de Tours, les poires tapées, le cotignac (friandise à base de coing..), les miels du Gâtinais, de Sologne et du Berry… Outre les vins, la région offre différentes boissons (eau de vie de poire d'Olivet, cidre du Perche et plusieurs bières dont la Johannique, l'eurélienne, la loirette, la Chartres…). Elle est aussi réputée pour ses condiments : safran du Gâtinais, vinaigre et moutarde d'Orléans… Enfin, elle recèle de nombreux signes de qualité (AOC /AOP, Label Rouge / IGP…) pour ses différents produits de terroir (vins, légumes, viandes et volailles, fromages et produits de transformation…).

Francis Duriez
Source : Agreste, FRCC, Insee, DRAAF, Conseil Régional du Centre, Chambre Régionale d'Agriculture, Centréco, CRT Centre, Covalor, Librairie Gourmande Paris

Quelques réactions de professionnels

Marie-Madeleine Mialot (Vice-présidente du Conseil régional du Centre en charge de l'Economie et de l'Agriculture)
« La région Centre est la 4e française par sa superficie et regroupe plus de 2.5 millions d'habitants, pour une population active de 1.2 millions de personnes. Notre activité économique est parmi les cinq premières françaises, avec le 1er rang pour la production des médicaments et le caoutchouc industriel, le 2e pour la production de produits cosmétiques et le 3e pour la plasturgie. L'industrie régionale est très développée dans les domaines de la chimie, de l'automobile, de l'aéronautique, de l'armement ou encore des énergies nouvelles. Elle présente enfin une importante activité logistique et agroalimentaire. Le Centre est la 1ère région céréalière d'Europe et l'économie régionale reste fortement marquée par l'agriculture. Elle présente beaucoup de grandes exploitations et peut aussi compter sur des productions végétales (vignobles, fruits et légumes, horticulture…) et animales (viandes, œufs, laits…) très diversifiées. Le secteur agroalimentaire connaît une variété comparable, avec de grandes entreprises réputées, mais aussi un important tissu de PME. Le Conseil régional élabore une stratégie large, vouée à une appropriation par l'ensemble des acteurs. La Région finance ainsi l'inventaire de son patrimoine alimentaire, soutient les signes forts de qualité que sont les AOP et les IGP, tout en construisant des passerelles, notamment avec le tourisme. Nous veillons ainsi à associer l'image de ces produits à notre territoire. Un plan d'ensemble de valorisation des produits régionaux a été élaboré. Il soutient leur utilisation dans la restauration collective et artisanale, leur présentation lors des grands salons locaux gastronomiques ou agricoles. Un vaste espace régional « Saveurs ô Centre » était ainsi présenté lors du salon Ferme Expo de Tours. Plus généralement, l'agence Centréco accompagne le développement à l'international de nos entreprises et de leurs produits. L'organisation collective mise en œuvre par l'ARIA permet une mutualisation, la mise en œuvre de formations et une réponse groupée sur les produits de qualité. Ces démarches ne peuvent aboutir qu'en accompagnant les professionnels et en encourageant les démarches collectives : la structuration de ces filières doit assurer la cohérence de leur développement… ».

Jean-Pierre Leveillard (Président de la Chambre régionale d'Agriculture du Centre)
« L'agriculture et l'agroalimentaire tiennent une place importante. Les paysages portent l'empreinte de l'agriculture où l'essentiel des surfaces (72 %) est consacré aux grandes cultures. Le blé, l'orge, le colza y sont au premier rang français mais aussi le blé dur et les pois et dans les secteurs irrigués, les légumes de plein champ, la pomme de terre, l'oignon... Les semences potagères et fourragères et la betterave sucrière y figurent en bonne place. Le secteur de l'élevage y occupe une place plus diversifiée et représente 1/4 de la production régionale : le lait de vache dans 3 bassins de production, les vaches allaitantes au sud de la région produisent du maigre... et sont quelquefois engraissées sur place dans des filières qualité. L'élevage caprin avec ses 5 fromages de chèvre AOC, témoigne de sa vitalité. Enfin les productions spécialisées, du Sancerrois au Bourgueil, en passant par la Touraine, 25 AOC viticoles, en blanc, rouge, rosé, et effervescent se partagent les terroirs. Les pommes du Val de Loire sont pour partie produites en région, les poires et cerises dans le Loiret. On peut compléter par les concombres de l'Orléanais, les asperges de Sologne ou de Beauce, les salades du Loiret, un département qui compte un réseau d'entreprises horticoles et de pépinières conséquent. Le secteur agroalimentaire n'est toutefois pas complètement à l'image de la production agricole. Le port de Rouen fournit un débouché encore important aujourd'hui et bon nombre de transformations se font aujourd'hui hors région, même si nous comptons quelques belles PME au rang desquelles les laiteries Triballat et de Saint-Denis de l'Hôtel ou encore le groupe Mars. Ce secteur est au 2ème rang du secteur industriel régional et totalise 12 % de ses effectifs. A moyen terme, nous verrons, je le pense, se développer des utilisations non alimentaires importantes, principalement pour le végétal, c'est le souhait que nous formulons de ne pas manquer cette étape de transformation pour toutes les utilisations de la chimie verte et des molécules "biosourcées". Dans le même temps et ce n'est pas contradictoire, un développement des circuits de proximité est plus que prévisible. Mais pour fournir tous ces marchés, il nous faudra sans nul doute produire plus et mieux, produire mieux en diminuant notre empreinte écologique, mais produire plus aussi par le maintien des surfaces agricoles, par la recherche, la génétique, l'accroissement des ressources en eau...Ce sont là tous les nouveaux défis qui nous attendent... ».

Frédéric Ville (Directeur commercial de la société Vinas - secteur fruits et légumes - Rungis)
« Nous commercialisons un peu plus de 40 000 tonnes / an de fruits et légumes qui concernent notamment la pomme de terre, l’ail, l’échalote, les agrumes, les poires et pommes… De la région Centre, nous commercialisons les pommes et poires, mais surtout les pommes de terre (4 000 tonnes produites en Beauce), les betteraves légumières du Loiret, les oignons, les salades… C’est une région qui compte dans notre activité car elle offre des produits de belle qualité, une richesse de gamme et une parfaite régularité dans les approvisionnements… ».

Laurent Marquestaut (Directeur commercial de la société Vinas - secteur fruits et légumes - Rungis)
« Sur l'ensemble de nos trois sociétés (Avigros, Yzet, Taron), nous écoulons 40 000 tonnes de produits par an, comprenant notamment le foie gras et les volailles fermières labellisées de toutes les régions dont celle du Centre. C'est une région de produits de qualité réalisés dans de petites structures et le label fermier « Orléanais » a été l'un des premiers labels. Ce sont des produits réalisés en petites quantités, principalement le poulet et la pintade, mais aussi le chapon, la dinde et l'oie en fin d'année dans des volumes très réduits. Nous travaillons avec trois ou quatre producteurs et nous écoulons environ 100 tonnes / an de volailles fermières Label Rouge du Centre dont le poulet pattes bleues, une volaille de qualité fermière supérieure très goûteuse. Concernant la géline de Touraine, autre fleuron de la région Centre, on peut regretter qu'elle soit de moins en moins présente sur le marché… ».

Région

CENTRE